Distributeurs automatiques : interdiction de vente de boissons alcooliques

Chrystel DILOY |  2 juillet 2020 |  , , , , ,

Site web

diloycdy@hotmail.com

Les distributeurs automatiques ne peuvent pas procéder à la vente de boissons alcooliques. Il s'agit d'une vente à consommer sur place qui obéit à des règles strictes et dont la violation est soumise à des sanctions.

Les distributeurs automatiques ne peuvent pas procéder à la vente de boissons alcooliques

 La vente de boissons alcooliques par les distributeurs automatiques est interdite. En effet, la délivrance de telles boissons par un distributeur ne permet notamment pas de contrôler l'âge du consommateur. Elle ne permet également pas de contrôler l'état d'ébriété du client.

D'ailleurs, la distribution de boissons par les distributeurs automatiques est considérée comme une vente à emporter sur place. Car, un distributeur de boissons, permet une consommation immédiate.

Quelles sont les sanctions encourues en cas de vente de boissons alcooliques ?

Le Code de la santé publique édicte des sanctions en cas de violation de cette interdiction de vente de boissons alcooliques.

Ainsi, la mise à disposition du public d’un appareil automatique distribuant des boissons alcooliques est punie de 3 750 euros d’amende. Par ailleurs, l’appareil ayant servi à commettre l’infraction est saisi et le tribunal en prononce la confiscation.

En outre, en cas de récidive, un emprisonnement de six mois peut être prononcé.

 

Distributeurs automatiques et zones protégées

Un distributeur automatique peut être installé au sein d'une zone protégée. Mais en pareille situation, le ou les distributeurs sont soumis aux dispositions régissant les zones protégées. Il s'agit des articles L 3335-1 et suivants du Code de la santé publique.

Distributeurs automatiques et « murs à alcool »

Certains débits de boissons installent des « murs à alcool ». Ces derniers se rapprochent grandement du distributeur automatique. En effet, le consommateur commande la boisson alcoolique de son choix. Le personnel du débit de boissons n'est donc pas sollicité. Il en résulte que les dispositions de l'article L. 3322-8 du Code de la santé publique doivent, en principe, s'appliquer également auxdits « murs à alcool ».

 

Principaux textes

 Article L. 3322-8 du Code de la santé publique

Article L. 3331-4  et article L. 3335-1 et suivants du Code de la santé publique

Article L 3351- 6 du Code de la santé publique

Sur le même sujet...

Clause & destination des lieux : rédaction de la clause relative à l'activité

Clause & destination des lieux : rédaction de la clause relative à l'activité

 , , , , , , ,

La clause de destination des lieux est essentielle au sein d'un bail car son non-respect peut être lourd de conséquences juridiques pour le locataire et le bailleur.

Clause & destination des lieux : un arrêt récent limite l’activité du locataire : La clause relative à la destination des...

Lire la suite


Eau et CHR : vente, groupe, licence et prix

Eau et CHR : vente, groupe, licence et prix

 , , , , , , , , , , ,

L'offre ou la vente d'eau au sein des CHR est soumise à des règles : quelles sont-elles ?

Eau et CHR : une boisson du 1er groupe (« boissons sans alcool ») La question de l’eau et CHR peut...

Lire la suite


Ethylotests et vente à emporter de boissons alcooliques

Ethylotests et vente à emporter de boissons alcooliques

 , , , , , , , , ,

Un nouveau texte précise les modalités relatives à la vente d'éthylotests en matière de vente à emporter de boissons alcooliques. Quelles sont-elles ?

Ethylotests et vente à emporter de boissons alcooliques : quelles sont les nouvelles dispositions applicables ? A partir de quand ?...

Lire la suite